Les différences entre les générations d’appareils à vision nocturne

Les différences entre les générations d’appareils à vision nocturne.

Les amplificateurs de lumière résiduelle, plus communément appelés appareils à vision nocturne, sont des appareils optico-électriques qui permettent d’amplifier la lumière pour voir dans l’obscurité. Contrairement aux dispositifs classiques utilisées de jour (comme les jumelles), ceux-ci sont uniquement utilisés pour obtenir une image claire et visible dans l’obscurité et non pour agrandir des images ou voir de loin. Rares sont d’ailleurs les appareils  à vision nocturne qui disposent d’un zoom.

Ils ont des usages tout à fait variés et peuvent en fonction de leur technicité être utilisées dans un cadre professionnel ou dans un cadre personnel. On peut par exemple y recourir lors de randonnées de nuit, pour observer la faune et la flore sauvage ou encore pendant la navigation. Les chasseurs et gardes forestiers en sont aussi de grands usagers. Quant à ceux qui sont les plus développés et les plus précis, ils sont régulièrement utilisés par les forces armées de plusieurs pays à travers le monde.

Ces dispositifs fonctionnent à l’aide d’un tube amplificateur de lumière qui permet d’éclaircir intensément une image très obscure. Ainsi, l’objectif de l’appareil capture la lumière qui passe ensuite par le tube amplificateur. Dans ce tube amplificateur se trouve une photo-cathode qui convertie les photons d’énergie de la lumière en électrons. En passant dans le tube amplificateur, les électrons se multiplient jusqu’à être mille fois plus nombreux. Ils terminent leur course en frappant un écran recouvert de luminophores qui retransmet à l’œil de l’utilisateur une image beaucoup plus claire et lumineuse. En règle générale, le tube amplificateur est alimenté par des piles.

Il existe deux types d’appareils à vision nocturne, les passifs et les actifs. Ceux qui sont passifs utilisent le système de tube amplificateur de lumière, quant aux actifs, ils disposent d’un faisceau lumineux infrarouge pour éclairer la scène a observer. On trouve par exemple ces faisceaux lumineux sur les caméscopes d’usage très courant. Il s’avère toutefois qu’aujourd’hui, la plupart des modèles allient les deux technologies afin de pouvoir fournir des images très claires et de bonne qualité.

La conception des dispositifs à vision nocturne remonte à la seconde guerre mondiale, période au cours de laquelle ilss étaient utilisés par les forces armées américaines pour observer les déplacements de leurs ennemis durant la nuit ou dans des endroits relativement obscurs.

Depuis leur première utilisation, plusieurs générations se sont succédées et il existe aujourd’hui une infinité de modèles qui allient précision, discrétion et haute technologie. On distingue quatre générations d’appareils à vision nocturne qui correspondent au type de tube amplificateur qui est utilisé.

Le tube amplificateur de lumière constitue l’élément essentiel de ces appareils. Ainsi, plus la composition du tube amplificateur de lumière est développée, plus les appareils seront évolués et précis. Les générations retracent donc l’évolution technologique des dispositifs à vision nocturne au fil du temps.

La première génération

C’est la génération d’appareils à vision nocturne qui est la plus utilisée sur la planète. Développés et employés lors de la guerre du Vietnam, les appareils de première génération ont aujourd’hui un usage domestique et sont très prisés par les promeneurs de nuit qui s’en servent pour observer la nature dans l’obscurité. Ce sont des modèles qui permettent d’avoir des images précises et lumineuses avec toutefois quelques désagréments, tels que des images parfois un peu floues.

Ils sont tout de même d’un très bon rapport qualité-prix car ils sont financièrement assez accessibles, faciles d’utilisation, avec des performances relativement bonnes et largement suffisantes pour l’usage qui en est généralement fait. Le taux d’amplification de l’image avec ce modèle de dispositif est d’environ 10 000 x.

Particularités de la GEN1

  • La plupart des GEN1 n’ont pas la polyvalence des générations plus avancées comme par exemple le montage sur un fusil de chasse.
  • La portée moyenne est de 100 mètres, il existe toutefois des modèles de GEN1 assez exceptionnels comme le Yukon Exelon qui dépassent cette portée.
  • La qualité d’image est plus statique et moins lumineuse.
  • Mauvaise furtivité: la grande majorité des appareils de GEN1 sont équipés d’un illuminateur infrarougé intégré visible par une autre personne utilisant le même type de dispositif.
  • Durée de vie moyenne de 1500 heures.

La seconde génération

La particularité de ces appareils est qu’ils sont plus améliorés par l’ajout d’un micro-canal qui est situé juste après la photo-cathode. Ce micro-canal a pour objectif d’augmenter toujours plus le nombre d’électrons présents dans le tube amplificateur. Le taux d’amplification est alors d’environ 20 000 x. Ces appareils permettent donc d’obtenir une image plus nette, plus claire et bien sûr plus lumineuse. Ils sont beaucoup plus performants que ceux de la première génération et sont très souvent utilisés par les forces de l’ordre ou les services de sécurité.

Particularités de la GEN2

  • Portée pouvant dépasser les 300 mètres.
  • Meilleure résolution, images claires et lumineuses.
  • Furtivité améliorée car ces appareils ne sont pas équipés d’illuminateurs infrarouge.
  • Durée de vie moyenne de 5000 heures.
  • Moins soumis à la distortion d’image par la lumière.

La troisième génération

Pour cette génération d’appareils à vision nocturne, un produit chimique appelé arséniure de gallium est ajouté à la photo-cathode ce qui augmente la sensibilité du dispositif et permet de produire des images qui sont davantage nettes et précises. Ces dispositifs offrent une performance encore plus avancée que celle des modèles de deuxième génération et ont une technicité très élevée car ils peuvent ajuster leurs paramètres en fonction de l’intensité de la lumière à capturer. Le taux d’amplification est d’environ 30 000 x à 50 000 x.

générations d'appareils à vision nocturne

Particularités de la GEN3

  • Meilleures performances dans l’obscurité totale.
  • Meilleure résolution, images nettes.
  • Portée maximale pouvant dépasser les 500 mètres.
  • Adaptables sur les armes et montures de tête.
  • Furtivité totale.
  • Durée de vie moyenne: 10 000 heures.

La quatrième génération

C’est la génération la plus récente et dispose de la technologie la plus évoluée. Les appareils à vision nocturne de 4ème génération ont une résolution d’image et un niveau de contraste parfaitement élaborés. Cette génération est la pointe de la technologie et permet l’observation dans toutes les conditions d’obscurité et d’intempéries. Ce sont des modèles qui représentent un coût financier relativement important et il n’est donc que très peu, voire pas du tout utilisé auprès des particuliers. Rares sont ceux qui en possèdent et ils sont presque exclusivement réservées à l’usage dans les forces spéciales.

Conclusion sur les générations d’appareils à vision nocturne

L’ensemble de ces appareils aux technologies très différentes sont donc disponibles dans le commerce (sauf la GEN4). Il va de soi que les prix varient en fonction du type d’appareils et donc de la génération à laquelle il appartient. Ils peuvent aller de 150€ pour les plus simples, qui proposent un usage basique, à plus de 20 000€ pour les jumelles de troisième génération.

Cliquez ici pour découvrir mon test du Bushnell Equinox, le meilleur appareil à vision nocturne du moment

N'hésitez pas à commenter si vous avez des questions

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.