Comment bien filmer avec un dispositif à vision nocturne

comment filmer dispositif vision nocturne

Dans cet article, je vous explique comment bien filmer avec un dispositif à vision nocturne, n’hésitez pas à poser vos questions si vous en avez.

La vision nocturne pose plusieurs défis notamment pour l’enregistrement des vidéos de surveillances et pour la détection des animaux durant les activités de chasse. Dans la pratique, les utilisateurs disposent de trois types de dispositifs pour filmer la nuit : les thermiques, infrarouges et à basse luminosité. Ils ont certes, des particularités techniques différentes d’un type à l’autre, toutefois des règles de bases générales peuvent s’appliquer à tous ces types pour vous permettre d’optimiser vos vidéos.

Choisir le bon paramétrage.

Les dispositifs à vision nocturne diffèrent les uns des autres en terme de paramétrage ce qui nécessite de lire attentivement le manuel d’utilisation. Par exemple, ceux à basse luminosité sont extrêmement sensibles aux lumières et nécessitent souvent peu de lumière pour afficher des images et des vidéos nettes pendant la nuit.

Cela ne veut pas dire que ces appareils peuvent fonctionner absolument sans source de lumière mais tout simplement qu’il faut trouver le réglage adéquat qui permet d’optimiser le fonctionnement du mécanisme d’intensification de la lumière.

D’ailleurs, il est important de vérifier les caractéristiques de l’appareil afin de connaitre les conditions optimales d’utilisation et d’effectuer les réglages et les paramétrages adaptés. De même, les autres types de caméras comme les infrarouges et les thermiques ont également leurs propres conditions optimales d’utilisation qu’il serait plus judicieux de consulter dans le manuel.

comment filmer dispositif vision nocturne

 

Bien positionner le dispositif à vision nocturne.

L’emplacement est très important pour avoir des enregistrements de bonne qualité. En fait, le positionnement de l’appareil dépend en grande partie de l’endroit ou de la scène ainsi que de la nature statique ou dynamique des objets à filmer.

Le dispositif à vision nocturne est souvent utilisé pour des activités de surveillance ou d’observation de la faune et de la flore, comme l’observation d’oiseaux ou d’animaux sauvages. Comme la durée de la surveillance ou de l’observation dure plusieurs heures, il est plus pratique de le fixer sur un support convenable et le plus possible dans un angle de vision optimal afin de couvrir autant que possible le champ d’action défini.

Et pour éviter les mauvaises surprises, posez la caméra dans un endroit bien protégé afin d’éviter qu’il soit endommagé par l’attaque d’un animal sauvage ou dégradé par des conditions climatiques extrêmes.

Bien stabiliser votre appareil.

Il est important de bien stabiliser votre appareil à vision nocturne pour avoir des vidéos de bonne qualité. En effet, sauf si vous disposez d’un Steadycam, évitez le tournage à main levée. Le tournage en général exige une grande stabilité surtout s’il est réalisé pendant la nuit. En effet, le moindre mouvement de la main qui tient la caméra risque d’affecter la qualité de la vidéo, c’est pourquoi il est important de stabiliser autant que possible votre dispositif

L’idéal serait d’utiliser un support fixe comme un trépied. D’ailleurs, le commerce regorge d’une grande diversité de modèles bien adaptés pour les activités de tournages de nuit. D’autres supports sont plus spécifiques et s’adaptent bien pour l’utilisation des dispositifs à vision nocturne utilisés dans les activités de chasse ou de surveillance.

Par ailleurs, si les séquences à filmer nécessitent un déplacement avec la caméra, dans ce cas optez pour un support d’épaule ou tout autre dispositif similaire permettant de stabiliser l’appareil pendant que vous filmez en marchant.

J’utilise personnellement le trépied Andoer

Assurez-vous que le champ de vision soit dégagé.

Pour réussir à filmer avec une caméra de vision nocturne (surtout par une caméra à basse luminosité), il est très important d’avoir un champ de vision clair et dégagé.

En principe, aucun corps ne doit faire obstacle entre l’objectif de la caméra et l’objet visé. Si vous souhaitez filmer des animaux de nuit dans une forêt, assurez-vous bien qu’aucune branche ou feuille d’arbre n’entrave la visée du dispositif surtout si vous allez fixer l’appareil et automatiser l’enregistrement pendant la nuit pour revenir le récupérer le jour suivant.

De plus, il faut soigner autant que possible le cadre de la vidéo de la même manière que vous auriez dû le faire si vous deviez prendre une photo et avec les mêmes règles de composition d’images classiques utilisées en photographie. Un champ de vision vision clair est donc nécessaire si vous ne voulez pas regretter d’avoir passé toute la nuit pour ne filmer qu’une partie de l’objet visé !

Optez pour le dispositif à vision nocturne le mieux adapté

En règle générale, les appareils à basse luminosité et ceux à infrarouges sont plus adaptées pour identifier les objets à filmer tandis que les dispositifs à vision thermique sont meilleurs pour détecter. D’ailleurs, ces derniers se distinguent par une longue portée de détection et permettent de révéler la présence d’un sujet dans toute la zone couverte.

Ils peuvent donc servir pour des activités de surveillance critiques, pour détecter la présence d’intrus dans une propriété ou dans des infrastructures très sensibles comme les bases militaires ou les ports. Toutefois, ces appareils ne peuvent pas préciser la nature du sujet détecté, s’il s’agit d’un être humain, ils ne peuvent pas définir ses traits ou s’il est un homme ou une femme.

En revanche, les appareils infrarouges peuvent identifier avec grande précision la nature du sujet détecté. Les meilleurs d’entres-eux combinent entre plusieurs technologies qui fonctionnement ensemble afin de fournir une meilleure qualité d’enregistrement. Il est donc important de bien choisir le support le plus adapté en fonction des besoins réels de l’utilisateur.

De plus, il est également très astucieux d’utiliser d’autres dispositifs à vision nocturne afin de bien définir le champ d’action et de filmer des vidéos de meilleure qualité. Dans ce contexte, des fabricants comme BUSHNELL proposent une multitude de dispositifs de vision nocturne comme le BUSHNELL EQUINOX Z 6X50 260150 qui offre une grande portée et qui permet de bien définir les objets à filmer.

Conclusion

Filmer avec un dispositif à vision nocturne est très délicat et nécessite plusieurs séances d’entrainement. Pour réussir à le faire, il est conseillé de bien choisir l’appareil et de bien lire le manuel d’utilisation afin de pouvoir effectuer les paramétrages nécessaires aux différentes conditions d’utilisation. Il est également important de bien le placer et le stabiliser ainsi que de veiller à dégager le champ de vision de tout corps pouvant nuire à la qualité de la vidéo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.